Logo Noranet

Réflexion de Paul Goffart

Vous pensez, peut-être, que le tennis, c'est...le tennis...?
Et bien, non!

Logo Officiel Tournoi IDS-96


À l'Île des Soeurs, c'est quelque chose de plus: C'est presqu'une institution, c'est une ambiance, je dirais presque: une famille

Au parc Elgar, chaque jour ensoleillé dont nous sommes gratifiés (encore que ce ne soit pas une condition « sine qua non » ), on se rejouit de se retrouver , presque tous les jours; de se parler, de se taquiner sur les petits travers de tout un chacun, de se lancer des « jokes », jamais bien méchantes.

Car, il y a ceux qui sont sur les terrains...et puis les autres, ceux qui sont sur les bancs, en tant que spectateurs plus ou moins avertis. Ceux-ci pouvant devenir ceux-là lorsque l'heure, ou les deux heures sont écoulées.- Chacun connaît chacun, ou presque, et, cette convivialité est unique, surtout que tout snobisme en est banni. Et c'est très bien ainsi.

Chaque période de la journée a ses habitués, en fin de semaine, surtout. On pourrait presque dire qui on va trouver sur les terrains, en fonction de l'heure qu'il est!

Il y a les incontournables, qui font presque partie du décor
Il y a les « frappeurs », qui se défoulent
Il y a les débutant(e)s ou presque
Il y a les Papas qui entrainent leur « rejeton »
Il y a les doubles-dames, le plus souvent du matin
etc., etc....

Ils ont tous un point commun: ils s'amusent, tout en divertissant les « spectateurs ». Ils sont parfois français d'origine, ou bien belges, ou allemands, ou vietnamiens, ou libanais, ou hongrois, ou tchèques ou polonais, etc., sans oublier bien sûr...les québécois « pure laine », mais tous communient dans...l'amour du tennis.

Et puis, il y a aussi les caprices du temps, qui font que, parfois, on doit se réfugier dare-dare sous les frondaisons, ou bien...à la cabane. Là, il y a les jeunes préposés, qui font leur travail conscieusement et avec bonne humeur, ce qui n'exclut pas une certaine rigidité dans la répartition des terrains. Parfois, on souhaiterait un peu plus de souplesse de leur part, mais, ils ont raison de respecter et de faire respecter le reglement, pour que chacun ait le respect de l'autre.

Bref, le tennis, à l'Île des Soeurs, j'en mangerais, et, je ne suis pas le seul! (Je ne veux citer personne en particulier, car la liste serait trop longue...)

À bientôt, sur les « courts »
Paul Goffart


  À propos de Paul Goffart

Reload

Reload

Reload

Reload

Reload

Reload

Retour pour les curieux

Copyright 1996, Noranet Inc. Tous droits réservés.
Merci pour vos commentaires:
webmaster@tournoi-IDS96